Circuit découverte

Flânez à travers la ville, de parc en château, sur les traces de la ville thermale ancienne.
Nichée aux portes des parcs naturels régionaux du massif des Bauges et de la Chartreuse,  au carrefour de la ville de Chambéry et des vignobles de la combe de Savoie, Challes-les-Eaux accueille le visiteur dans son cadre de verdure favorisant le bien-être. La découverte de la source « la Reine du Soufre » au 19ème siècle a modifié la destinée de cette petite commune rurale nommée Triviers qui a connu un bel essor à l’âge d’or du thermalisme. Début 20ème siècle, une clientèle cossue vient prendre les eaux et se distraire, on peut rencontrer, Louis Jouvet, André Gide ou encore Michèle Morgan …

Cette déambulation à travers la ville vous permettra de découvrir les traces de cette histoire qui a forgé la station
thermale d’aujourd’hui.

Durée de la balade : environ 1h
 
Le casino et son  parc

1. Le Casino

Le Casino de Challes-les-Eaux a été construit en 1883, peu de temps après les Thermes. Ce superbe bâtiment, de style empire, a connu de
nombreuses activités. On peut remarquer la plaque apposée par l’armée américaine en 1918, en souvenir du séjour de ses troupes à Challes-les-Eaux. Il fut aussi utilisé, quelque temps, comme centre d’accueil pour des réfugiés polonais, puis réquisitionné comme centre de soins pour les troupes allemandes à la fin de la guerre en 1944.
 
Château de Triviers

2. Le Parc de Triviers

L’allée cavalière relie le parc du casino au parc de Triviers, lieu de quiétude et de flânerie. Des arbres centenaires dont des immenses séquoias entourent une bâtisse construite en 1550. Transformé en appartements en 1995, le château de Triviers a été tour à tour au fil du temps maison forte, pension, meublés, colonie de vacances ou encore hôtel.
 
Les thermes de Challes-les-Eaux

3. Les Thermes

Le docteur Domenget, se promenant dans son domaine, découvre par hasard  le 11 avril 1841 une source qui sera baptisée « La Reine du Soufre ». Son eau exceptionnelle est la plus sulfurée d’ Europe. En 1874 débute la construction d’un établissement thermal qui reçoit deux ans après les premiers « baigneurs», les curistes de l’époque. Une nouvelle source découverte en 1992, très sulfurée également, est utilisée en cures thermales ORL et gynécologiques. (N’hésitez pas à pénétrer dans le hall des thermes)
 
Le Château des Comtes de Challes

4. Le Château des Comtes de Challes

Ancien château de la puissante famille des Comtes de Challes, cette maison forte fut construite en 1450. A la révolution elle est vendue comme bien national et achetée par un  homme de loi nommé Balmain. Suite à son
mariage avec une des filles Balmain, le docteur Domenget, médecin du Roi et de la famille royale en Savoie, en devint propriétaire. C’est lui qui découvrit en 1841 la source sulfureuse à l’origine de la station thermale. En 1860, lors du rattachement de la Savoie à la France, le château des Comtes de Challes a été transformé en hôtel. En 2002, la famille Trèves reprend la destiné de ce havre de paix, avec volonté et enthousiasme en souhaitant sauver cette merveilleuse demeure. Vous pouvez entrer dans la cour du château où vous aurez une vue panoramique de la ville, demandez le jeu découverte du château à l'accueil, un petit cadeau vous attend !
 

5. L’aérodrome vu de la cour du château 

Le Centre Savoyard de Vol à Voile Alpin qui date de 1913 est situé dans une des régions les plus favorables de France pour le planeur. Chaque année, les meilleurs pilotes effectuent des vols de plus de 1000 km. Le CSVVA se place parmi les clubs de Vol à Voile français les plus actifs. Des baptêmes accessibles à tous permettent de découvrir le plaisir du vol en planeur.
La Poste et le blason

6. La Poste : blason et ancien hôtel

Avec l’essor du thermalisme, de nombreux hôtels se sont ouverts au début du 20ème siècle. Challes-les-Eaux a compté jusqu’à 23 établissements dont « Le Parc » qui abrite la Poste. On peut admirer sur sa façade, le blason de la famille de Challes.

lavoir



7. Lavoir et bassin rue de l’ancienne Mairie

Cette rue est caractéristique de la ville ancienne regroupée sur la colline avec ses volets de devanture des boutiques du 19ème siècle. Son lavoir couvert a été encastré à l’emplacement de l’ancien four banal. En 1887, 8 bassins-lavoirs étaient répartis dans les hameaux et le chef-lieu.

L'église de Challes-les-Eaux

8. L’église

Dès le 12ème siècle, il existe une chapelle à Triviers (ancien nom de la ville de Challes) qui ne devient une paroisse à part entière qu’en 1670.
Malgré des travaux d’agrandissement,  la chapelle reste dans des états proche du délabrement au fil des siècles, dus essentiellement à la
pauvreté de la communauté. L’église actuelle a été finalisée en 1837 avec l’ancienne cloche du 16ème siècle classée monument historique.

La chapelle du Mont St-Michel

Le Mont St-Michel

En redescendant vers l’Office de Tourisme, vous avez le mont St-Michel en toile de fond. Du haut de ses 895m, il offre aux visiteurs un réseau de promenades et randonnées, récompensées par le panorama exceptionnel du sommet. Un large chemin en pente douce permet d’atteindre le site des pelouses sèches au biotope bien particulier, classé site « Natura 2000 ». En poursuivant la randonnée, on rejoint le sommet en 2h environ. La chapelle dédiée à l’archange St Michel, dont la première construction date du moyen âge, se dresse au point
culminant de ce belvédère qui permet une vue exceptionnelle sur la cluse de Chambéry et le massif de la Chartreuse. Le Parc naturel régional du massif des Bauges a aménagé un sentier pédagogique sur les pentes du Mont St-Michel (Livret complémentaire et Guide de randonnées en vente à l’office de tourisme).
  • Plan du circuit